/home/zileonetoo/galeriep/themes/webvitrine-gp/pages/portfolio/details.htm 0.37650513648987 Sec
/home/zileonetoo/galeriep/themes/webvitrine-gp/layouts/layout.htm 0.17039918899536 Sec
Roger Botembe 1992 - Grande huile sur toile 2m x 2m - Galerie Pignolet

Roger Botembe 1992 - Grande huile sur toile 2m x 2m


Tableau Monumental N°7 ( huile sur toile 200 X 200cm ), Bruxelles en 1991. 

Masques et Fétiches - Abstrait


BOTEMBE MIMBAYI Roger

Né le 4 mars 1959 à Kinshasa, en République Démocratique du Congo, Roger BOTEMBE est un peintre diplômé de l'Académie Royale des Beaux-arts de Belgique en 1986 et très renommé au Congo et en Belgique. Il commence sa carrière par la création de son atelier et d'une école congolaise d'art africain contemporain. Ses recherches en art pictural abstrait l'amènent à explorer les symboles, les signes, les masques et les sculptures traditionnelles. Il expose beaucoup dans son pays, mais également à l'extérieur et particulièrement en Afrique du Sud, en Belgique, à Monaco, en Pologne. La qualité de ses travaux lui valent d'être honoré en 1986, du Prix d'Excellence de la ville de Bruxelles et de la Médaille d'Or du Gouvernement Belge, du «Prix Charles Buls» de la ville de Bruxelles, du Prix de l'Ambassade du Paraguay, et du Prix du Musée d'art contemporain de Louvain la Neuve(Belgique). 

Il travaille en 1981-1982 dans l’atelier de Samir Zarour à Abidjan en Côte d’Ivoire à l’Institut national des Arts d’Abidjan et obtient le diplôme de 2e degré en peinture monumentale de l’Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles.

Depuis 1990, il occupe, dans son pays, le poste de chef des travaux de l'Académie des Beaux-arts; et à partir de 2006, celui de directeur de la Coopération Internationale et de la promotion, à l'Institut des Musées nationaux.

En 1992, il fonde les Ateliers Botembe, une école congolaise de l’art africain contemporain. Professeur associé et chef de section Arts-Plastiques à l’Académie des Beaux Arts de Kinshasa et directeur de la Coopération Internationale et de la Promotion à l’Institut des Musées Nationaux du Congo depuis 2006, il est le fondateur en 1999 du trans-symbolisme, courant de la Renaissance de l’art africain contemporain.

Décède le 31/12/2019