/home/zileonetoo/galeriep/themes/webvitrine-gp/pages/portfolio/details.htm 0.071810007095337 Sec
/home/zileonetoo/galeriep/themes/webvitrine-gp/layouts/layout.htm 0.074341058731079 Sec
Jef van Tuerenhout " Visage de femme " Épreuve d'Artiste Sérigraphie, ca 1970 - Galerie Pignolet

Jef van Tuerenhout " Visage de femme " Épreuve d'Artiste Sérigraphie, ca 1970


Sérigraphie de Jef van Tuerenhout " Buste de femme érotique " signé en bas à droite et annoté "E.A." (pour Épreuve d'Artsite) en bas à gauche (voir images).
Encadrement (90 x 70 cm) en aluminium doré.
En parfait état.

  • Artiste / Designer:Jef van Tuerenhout (1926-2006) 
  • Signature:Signé "Jef van Tuerenhout" en bas à droite + "E.A." en bas à gauche
  • Période:20ème / Mid Century / ca 1970 
  • Pays d'Origine:Belgique
  • Dimensions (H x L):78 x 54 cm
  • Poids:4 Kg
  • Etat:Excellent
  • Style:Expressionisme, Surréalisme Magique
  • Matière:Papier
  • Prix:850 €

  • Pick-up:Free
  • Belgium Delivery:50€
  • France Delivery:100€
  • Europe Delivery:150€
  • Worldwide Delivery:250€


Biographie:
Jef van Tuerenhout (Malines 1926 - Wenduine 2006) est un peintre, sculpteur, céramiste, graveur et créateur de bijoux belge. Considéré comme le dernier surréaliste belge, son oeuvre est foisonnante et internationale. Il a étudié la peinture et la sculpture à l'Académie St-Lucas de Bruxelles et y reçoit le prix d'honneur de l'Académie.
En 1949, il participe à l'exposition collective "Hedendaagse Schilderkunst in België" avec Pol Mara, Paul van Hoeydonck, Jan Cox et Gaston Bertrand.
Il s'installe à Anvers en 1952 puis ensuite à Ostende où il intègre le monde anarchique des artistes ostendais du bistrot "La Chèvre Folle" (Etienne Elias, Yves Rhayé, Willy Bosschem, Roland Devolder, Hubert Minnebo, Lismonde...).
Il participe à l'exposition collective "Ensor, Permeke, Spilliaert et la peinture contemporaine" à Ostende en 1955 et présentera pour la première fois des œuvres graphiques et des sculptures lors de son exposition de 1966 à Bruxelles.
Il se consacre ensuite exclusivement à la représentation de la mystique féminine, sophistiquée et complexe, baignée de lumière et d'obscurité, dans un style sensuel, érotique et magico-réaliste.
Comme Paul Delvaux et Félix Labisse, il crée peu à peu son propre archétype de la femme majestueuse, inaccessible, irrésistible, énigmatique, intrigante, séduisante, raffinée et sensuelle. Ses figures féminines partiellement nues sont délibérément représentées avec des mains allongées et portent souvent un carquois en fer autour du cou et des chapeaux majestueux.
Lors de ses expositions, il côtoyait des artistes célèbres et amis comme Salvador Dalí, Corneille, Karel Appel, César, Max Ernst, Fuchs, Paul Delvaux, Jacque Brel...