/home/zileonetoo/galeriep/themes/webvitrine-gp/pages/portfolio/details.htm 1.2908999919891 Sec
/home/zileonetoo/galeriep/themes/webvitrine-gp/layouts/layout.htm 0.52930498123169 Sec
Applique Murale CINETIQUE "Sprirale" - Attribué à Georges Vantongerloo 1950 - Galerie Pignolet

Applique Murale CINETIQUE "Sprirale" - Attribué à Georges Vantongerloo 1950


  • Créateur / Artiste / Designer:Attribué à Georges Vantongerloo (1886-1965)
  • Signature / Monogramme:Non
  • Période:XXème siècle / 1940 - 1960 
  • Dimensions (H x L x P):60 x 60 x 14 cm
  • Poids:2 Kg
  • Nombre d'éléments:1
  • Etat:Excellent
  • Styles:Art Cinétique / Op'Art ( Optic Art )/ Art Moderne 
  • Matières:Métal peint / Inox
  • Prix:Sur demande


Georges Vantongerloo :

Vers 1900, il suit les cours de l'Académie royale des Beaux-Arts de Bruxelles et de l'Académie Royale des Beaux-Arts d'Anvers.

C'est un pionnier important de la peinture abstraite.

Il expose pour la première fois ses peintures à La Haye en 1917 au Cercle Hollando-Belge et rencontrera  Jules Schmalzigaug qui lui fait connaître l'art moderne et devient intimement lié au magazine et mouvement artistique De Stijl avec Theo van Doesburg, Robert van 't Hoff, Vilmos Huszár, Anthony Cook, Piet Mondrian et Jan Wils.

Il crée des œuvres abstraites purement géométriques. notamment des compositions en forme de treillis.

Contrairement à Mondrian, il passe graduellement d’une dominante de lignes droites et d’angles à la peinture d'autres formes géométriques telles que des cercles et des ovales. 

Vantongerloo a également introduit au sein du Groupe De Stijl la plupart des sciences exactes. 

Il fonde à Paris en 1931, avec Theo van Doesburg, Naum Gabo et Antoine Pevsner le mouvement Abstraction-Création et mènera des recherches sur les proportions spatiales et volumétriques et les applique dans des «constructions sphériques» ou «inter-relations de masses ».

Il sera le premier à utiliser les principes esthétiques du néoplasticisme à la sculpture.

 Au milieu des années 1940, il utilise des lignes de plus en plus courbes dans des séries de sculptures très fines avec des barres courbes en fer, en nickel et en argent. Il appelle ces œuvres Espace sans fin ou Élément cosmique. Ce sont des sculptures en fil métallique qui suggèrent l'espace et la dynamique.

En 1936, il prend part à l'exposition Le Cubisme et l'art abstrait au musée d'Art moderne de New York, ensuite à la Galerie de Berri à Paris puis en 1949 au Kunsthaus de Zurich avec Max Bill .

Son oeuvre est intimement liée au "Groupe Zéro".

On retrouve ses œuvres dans les plus grands musées d'art moderne d’Europe.